Khazad danse
Le blog à le Khazad

Mâle

Posté le 01 mars 2004 à 01:37

Je me sens si seul ce soir,
Tu es là pourtant dans mon lit, dans ma nuit.
Je f'rais mieux d'me coucher contre ton corps,
Au lieu d'rester là à fumer encore et encore.
Mais tu sais, pour moi,
Y a des choses simples qui n'le sont pas...
Et c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler.
C'est toujours quand tu dors
Que moi j'dors pas.
Comme un lamentin qui s'lamente
Dans les eaux troubles du manque,
J'ai la mort aux trousses qui me fout les foies,
Qui me hante, qui me tente,
Qui me vante son antre.
Et, combattant immobile,
J'écoute bouillir mon sang, ma bile
Et battre à mes tempes
Le décompte du temps.
Et c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler.
C'est toujours quand tu dors
Que j'veux pas crever...
Et la nuit s'éternise,
Et moi j'penche comme la tour de Pise.
Fatigué sur un dernier dessin,
Encore un qui raconte que j'me sens pas bien.
Alors j'ai sommeil, mais j'peux pas dormir,
Alors je veille, je sais qu'un jour tu vas partir...
Parce que c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler.
C'est toujours quand tu dors
Que moi j'dors pas.
Et le bleu du p'tit matin me délivre enfin,
Et je fume mon dernier joint.
Et c'est déjà demain...


Mano Solo



Hier, c'était son tour. Elle m'a glissé une semi-vérité, un petit mensonge, en me regardant droit dans les yeux.
Après découverte du pipotage, ça l'a fait rire... Et ça ne m'a pas fâché plus que ça...
Ce qui fait deux erreurs si je compte bien.

Quand ça m'était arrivé (nous avions alors frôlé la rupture), j'avais hérité d'une tonne de regrets, pas encore écoulée : je veux tant gagner un peu de sa confiance, elle qui m'a toujours dit n'en avoir pas une once en moi.
Alors aujourd'hui, j'ai osé lui dire que j'avais juste besoin d'entendre qu'elle regrette un peu son petit pipotage d'hier (me faire passer son premier petit ami pour un vieux pote, c'est un peu chaud, mais c'est aussi un peu compréhensible, et puis y'a pas mort d'homme).
Et bien sa réponse m'a tué sur place : "Je ne regrette pas. Et je ne veux pas en parler, point final." accompagné de cette colère injuste et de ce ton méprisant que j'abhorre.
...
...
Alors OK...
(Et merci à ce blog de m'aider à rester moi-même.)
...
Très bien, le sujet est donc clos.
Et ma conclusion (puisqu'elle est bien nécessaire à la clôture d'un sujet) est fort simple (et me parait lourde de conséquences) : la personne que j'aime se fout de me mentir ou pas.

Soit, moi qui voulais que nous soyons égaux dans la confiance que nous nous portons, et bien, soyons positif, j'ai à moitié gagné, nous serons égaux dans l'absence de confiance.
Je vais donc découvrir ce que c'est que d'aimer quelqu'un sans croire, sans confiance...
Jusque là, ça me parrait totalement impossible, l'expérience sera donc instructive.
Et puis, qui sait, j'aurai peut-être un jour aussi le plaisir de mentir à mon amour sans en éprouver aucun regret. (Ouai, là, je vais trop loin, je n'y crois pas du tout...)(Mettez ça sur le surplus de rage que j'ai à déverser...)

Et pour me laisser une chance de dormir un peu... ne pas penser que... j'ai statistiquement déjà du tomber dans nombre d'autres semi-vérités... et surtout... oublier le post suivant...

Alors j'ai sommeil, mais j'peux pas dormir.
Alors je veille, je sais qu'un jour tu vas partir...
Parce que c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler.
C'est toujours quand tu dors
Que moi j'dors pas...


EDIT : Et le mail... j'm'en souviendrai de celui-là...
EDIT 2 : ...Cherchez pas, sujet clos.
0 bla-bla(s)



Khazadblog.net est déposé et protégé par un copyright
(je sais, c'est con, mais c'est comme ça !)
Contact webmaster : rubrique "Contacte moi".

Liens que si t'es perdu

Accueil de le blog

Les photos (graphies)

Contacte moi stuveux

Fais le lien... steuplé.



Trucs avec des fils :

blog à le Khazad

blog à le Khazad

Fondue savoyarde

Haricots pas bons



Avec du Khaz dedans:

Nantes

15

Question

Astuce

Badminton

Film à voir

Justacoté



Des blogweurs :

an.archi

Bon pour ton poil

Bibz

Chez Kek

Chimères et phémères

Journal d'une blonde

la vie du Lutin

le Lapin

le Trombonne illustré

Lotte.BD

Mes (més)aventures

Tangible



Vieux machins. Plein :

Stop !!! Apu.