Khazad danse
Le blog à le Khazad

Post grossier, mais post tout de même...

Posté le 30 mars 2005 à 17:31

Sans m'autoriser une hypothétique remise en question de mon indéniable hétérosexualité, et sans non plus me permettre de verser, même infimement, dans une impossible homophonie, je dois bien avouer que... comment dire... passez moi l'expression merci : la sodomie, c'est marrant 5 minutes quand on est demandeur, mais quand on perd en motivation, ça devient franchement douloureux !

Calmons les puritains, je ne parle pas ici de sesque ! (pis d'abord, j'ai pas écris « enculé ») (ah si tiens finalement).
Nop-nop-nop, pas de ça ici ! Comprenez donc que je ne parle de sodomie (j'ai le droit à « sodomie », c'est dans le dico) que pour (avoir des google-search fendards) vous entretenir de tous ces aléas de la vie de tous les jours (travail, famille, linge sal, etc...) qui me sont tombés dessus ces derniers jours et ont abusé de moi (ahouille !) et de mon temps, m'empêchant même carrément de venir tapoter quelques mots ici.

Hors donc... Tiens, au fait, il est encore là l'autre imbécile de (cannibale) lecteur qui voulait m'apprendre à écrire « Or donc » correctement ?... Hum ?... Bref.
Hors donc, disais-je, j'en ai carrément marre de me faire embipé par :
(vous avez vu c't'eu classe, je mets des « bip », comme dans les films censurés, pour éviter d'écrire des vilains gros mots comme « enculé ») (ça fait deux fois, vous allé finir par croire que je le fais exprès, zut-bite-couille alors)
Hors donc, embipé par :
-) mes collègues pour qui je rame toute la journée,
-) mes boss qui me font bosser le week-end,
-) les clients pour qui je taffe jusqu'à pas d'heure du soir,
-) les gens des impôts qui sont déprimants en plus d'être vampirisants, en plus d'être désagréables, en plus d'être cons,
-) le site des impôts, qui est presque aussi pédant, stupide et inutile que les gens des impôts me paraissent l'être ;
-) le temps, le temps, le temps et rien d'au-autreu, le temps, le temps, celui qu'on veut nô-ô-treu,
-) les week-end qui ne comptent que 2 jours, ce qui est bien trop court pour me permettre de passer 50 heures d'affilé en meutes à faire les cons à Nantes pour un enterrement de vie de garçon,
-) mon asociabilité, qui est bien trop peu perméable pour me permettre de passer 50 heures d'affilé en meutes à faire les cons à Nantes pour un enterrement de vie de garçon,
-) les médecins, qui, si je les autorise à me cataplasmer le bide au ciment, ou à me poncer les dents au verre pilé sans prise en charge par la sécu-sa-mère-la-pute (faut vraiment que j'arrête d'être grossier comme ça !), se donnent injustement le droit de faire tourner mon cher papa en bourrique, alors que franchement, c'est pas le moment !,
-) ma banque, qui devient susceptible pour à peine quelques milliers d'euros de découvert, ouarf, y sont pas joueurs, et m'interdit donc pour le moment les petits plaisirs que je m'étais prévu,
-) la ville de Lille, qui a bêtement retiré sa candidature de ville d'accueil de moi, en me montrant, le temps d'une soirée, un visage désespéramment triste, vide, plat, morne, petit, étriqué, glauque, et j'en passe... déçu je suis,
-) mon loyer, finalement exorbitant,
-) le temps, que je n'ai pas pour ce que je voudrai et qui se laisse compresser pour ce qui me lourde.


Comme le dit le célèbre proverbe chinois : « si ton ennemi te sodomise, ne bouge pas, tu risquerai de le faire jouir. » (oh, eh, c'est pas moi qui suis grossier là, c'est le célèbre proverbe qui le dit !)

Mais qu'en y'en a marre, y'a carambar ! Hein ?... Malabar ?... Ah bon.
Alors puisque les éléments le prennent comme ça, je décide unilatérallement que c'est à mon tour de profiter maintenant !
Alors à compter de ce jour, je prends le taureau par les cornes, je le retourne contre le mur et je... Oups, pardon, je m'emporte...

Sérieusement, me voila de retour dans ma petite vie à moi, le boulot va me foutre un peu la paix, mes soucis sont, pour la plupart, derrière moi (et moins profondément), et je vais pouvoir m'attacher à vivre.
Au programme notamment : mon immédiat ré-panouissement (j'invente des mots si je veux !), mon déménagement que je lance en avril et mon voyage sous les palmiers en mai.

Preuve de mon retour à moi-même : je poste.
Et croyez-le, c'est très binaire : quand je poste, je m'occupe de moi, et quand je ne m'occupe pas de moi, je ne poste pas. (Par curiosité : c'est pareil pour vous autres, collègues blogueurs ?)

Donc : Back to the city again, et ça fait sacrément plaisir.
Vous m'avez manqué, bande d'emblogués !
11 bla-bla(s)



Khazadblog.net est déposé et protégé par un copyright
(je sais, c'est con, mais c'est comme ça !)
Contact webmaster : rubrique "Contacte moi".

Liens que si t'es perdu

Accueil de le blog

Les photos (graphies)

Contacte moi stuveux

Fais le lien... steuplé.



Trucs avec des fils :

blog à le Khazad

blog à le Khazad

Fondue savoyarde

Haricots pas bons



Avec du Khaz dedans:

Nantes

15

Question

Astuce

Badminton

Film à voir

Justacoté



Des blogweurs :

an.archi

Bon pour ton poil

Bibz

Chez Kek

Chimères et phémères

Journal d'une blonde

la vie du Lutin

le Lapin

le Trombonne illustré

Lotte.BD

Mes (més)aventures

Tangible



Vieux machins. Plein :

Stop !!! Apu.