Khazad danse
Le blog à le Khazad

Léboburo...

Posté le 09 septembre 2005 à 16:14

Dans la série "mon travail est fantastique", je me dois de vous parler des magnifiques locaux dans lesquels est hébergée l'agence Ile-de-France de ma bien aimé société.

Le quartier d'abord : L'adresse annonce la couleur. Notre rue porte en effet le nom d'un apéritif alcoolisé de renom, ce qui permet facilement à nos partenaires de pouffer gentiment à chaque colis qu'ils daignent nous faire parvenir.

Pourtant, cette rue, au nom qu'est beau et qu'est bon, n'est pas du genre à se laisser faire pour ce qui est des livraisons !
Son moyen de défense est aussi simple qu'efficace : c'est une impasse en sens unique ! (Si, je vous jure, ça existe).
Autant dire qu'une fois entré dans la rue, soit vous restez là à vie, soit vous négociez avec votre conscience, ou pire : la compréhensive maréchaussée qui se poste là régulièrement, ne trouvant rien à redire à l'ineptie urbaine de cette rue tant que ça leur permet de finir fastoche leur semaine de quota de PV-mes-couilles :
- Mon bon monsieur on y est pour rien, la loi c'est la loi...
- ouaih, c'est ça monsieur l'agent, et la connerie c'est la connerie!
- VOS PAPIERS !
- et merde...

Dans cette rue pourtant, bon nombre de sociétés, notamment des boites informatiques comme la mienne, doivent bien se faire livrer très régulièrement.
Pour ça, tout est prévu : il n'y a aucune place de livraison dans toute la rue, et celle-ci mesure très exactement 1,97m, (j'ai les cotes), soit très exactement 3 centimètres de moins qu'un fourgon UPS.

Autrement dit : quand l'une des 55 boites de la rue reçoit deux ou trois palettes d'écrans LCD que-si-y-en-a-un-qui- tombe-tu-sautes-dessus-tout-de-suite, et bien les 54 autres livreurs fument des clopes à leur fenêtre, bras sur la portière, en écoutant du rap à fond, pour être certains de ne pas entendre la ville entière qui leur klaxonne au cul.

Evidemment, le fait que cette impasse en sens unique d'1,97m porte l'inepte préfixe d'Avenue, est certainement une ultime blagounette d'un retraité aviné du cadastre communal.

Imaginez donc qu'avec tout ça, on une réputation toute faite. Les partenaires nous adorent.
D'autant que cette rue passe à la télé. Ouaip, fierté.
Dans Capital, sur M6. Ouaip, la classe.
Plus précisément dans l'émission consacrée aux pires cantines d'entreprise de France.
On est number one de la purée-cafard ! C'est la gloire.

Alors bon, un immeuble dans une rue pareille, ça s'entretient.
Donc, depuis 3 mois, et pour encore quelques semaines, au 19 de la rue (doukjesuis), c'est ravalement ! (glourps !)
Youpiyé !

Un immeuble de bureau, finalement, c'est très simple : huit étages de poutres métalliques verticales, 8 planchers, 8 plafonds, et un peu de moquette dedans. Point barre.
Autant dire que les façades... bah... c'est du toc.

Or donc, aidé par cette architecture efficace, on les trouve bien joyeux nos charmants ouvriers du bâtiment, éxhibant leurs bourrelets débordants de leur salopettes trouées aux fesses et de leur tee-shirt crados "Johnny Hallyday président", et beuglants leurs ordres militaires :
- "HEEEEEEEEY, Machin, envoie le truc pour que j'bouche le bordel là !
- BLING
- NAN, pas c'ui-là, l'autre ! Connard !"
- TA GUEULE, le v'la. BLANG
Du plus bel effet quand tu es au téléphone avec un précieux PDG.

Leur boulot est simple : enlever vielle façade, poser nouvelle façade.
La façade se retirant par panneaux pré assemblés (en 1984) de 4 mètres sur 2 avec un simple tournevis, et se posant, par panneaux pré- assemblés (en 2004) de 8 mètres sur 2 avec un simple... doigt.
4 mois de boulot... Bon...

La route est longue, soit, mais rassurons-nous, la pente est raide aussi !
En effet, les nouvelles façades sont très lisses, très bleutées et très grandes.
Elles sont lisses, ce qui veut dire que seul une fenêtre sur 10 peut s'ouvrir...
Elles sont bleutées, ce qui veut dire qu'à l'intérieur, on prend 10 degré tranquille...
Elles sont grandes, ce qui veut dire qu'il n'y a définitivement plus de place pour la clime et les stores...

Conclusion, la moitié des boites (celles qui ont des vitres) a prit l'initiative de scotcher de vielles feuilles de paperboard aux fenêtres, histoire de tenter de survivre... ce qui rend l'immeuble parfaitement... crado...

L'autre moitié des boites (celles qui n'ont pas encore de vitres) ?...
Bah... Elles déménagent !

Faut dire que des sociétés informatiques, dans un immeuble sans fenêtre flanqué d'échafaudages dernier cri, ça crée parfois une légère concentration de cambriolages en chaîne...



La bêtise des autres a ceci de rassurant que vous n'avez absolument aucun moyen de vous en défendre.
0 bla-bla(s)



Khazadblog.net est déposé et protégé par un copyright
(je sais, c'est con, mais c'est comme ça !)
Contact webmaster : rubrique "Contacte moi".

Liens que si t'es perdu

Accueil de le blog

Les photos (graphies)

Contacte moi stuveux

Fais le lien... steuplé.



Trucs avec des fils :

blog à le Khazad

blog à le Khazad

Fondue savoyarde

Haricots pas bons



Avec du Khaz dedans:

Nantes

15

Question

Astuce

Badminton

Film à voir

Justacoté



Des blogweurs :

an.archi

Bon pour ton poil

Bibz

Chez Kek

Chimères et phémères

Journal d'une blonde

la vie du Lutin

le Lapin

le Trombonne illustré

Lotte.BD

Mes (més)aventures

Tangible



Vieux machins. Plein :

Stop !!! Apu.